Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 15:56

L'enquête progresse... Sur la dernière scène de crime, les Experts Riquewhir ont découvert de nouveaux indices. Des miettes, un peu de sucre glace, des raisins secs et un vélo. Mais aucun indice permettant de découvrir l'identité du tueur.

La police patauge. La gendarmerie aussi. Mais les Experts, eux, ne s'avouent jamais battus. C'est ainsi qu'ils décident d'organiser une planque. Rue des tanches, devant le numéro 21. Là où habite toujours l'assassin, n'est-ce pas ?
Avec les années d'expérience, les Experts ont appris à se cacher en se fondant totalement dans le paysage. Ils deviennent quasi invisibles.



Après plusieurs jours de planque, personne ne semble finalement habiter au 21. Les Experts décident alors d'enfoncer la porte d'entrée. A l'intérieur, une vision d'horreur. Des centaines de poupées vaudou sont pendues partout dans l'appartement.
"Vous croyez que ça peut être un indice chef ?"
" Je ne pense pas ! Ce ne sont que poupées qui font non !"
Dans un coin de l'appartement, la pièce est aménagée avec un four, une plaque de gaz, un évier, un frigo...
"Oh, chef, on dirait une cuisine !"
 "Mais non voyons ! C'est le laboratoire où il a fabriqué sa dernière arme du crime." En effet, tout y est... Raisins, farine, beurre, sucre glace... Aucun doute, le tueur est passé par là !

De retour dans leur véhicule, les Experts reçoivent un curieux appel. "Vous ne m'attraperez jamais, ahahahahaha !!!"
"Allo ? Allo ? C'est qui ?" Pas de réponse. Que faire...

Bon sang mais c'est bien sûr ! Un coup de fil chez MB ! Et nous saurons qui c'est ! (Allez, un apéro pour celui qui trouve la raison de l'appel chez MB !)

A peine raccroché, le téléphone sonne de nouveau. Les gendarmes.
"Nous sommes sur une scène de crime horrible ! Venez !"

Arrivés sur place, les Experts sont en effet choqués par ce qu'ils trouvent. La victime est méconnaissable, découpée en morceaux.
















Tout près de la scène, un mot laissé par le tueur : "j'ai assez joué avec vous, je me Thaï !"
(à toi de continuer Djipi !)

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 17:06

Voilà les enquêteurs avec un nouveau crime, le neuvième, à élucider. Aucun doute possible : le tueur qui a sévi au Vietnam et celui qui vient de frapper en Alsace est une seule et même personne !
Avec leur discrétion habituelle (gyrophare et sirène hurlante), les gendarmes arrivent sur les lieux...




Intrigués les passants se massent autour de la scène du crime. En cette période estivale, les touristes sont nombreux à Riquewihr... Les hôtels sont remplis au moins à 20% de leurs capacités et les vacanciers, à la moyenne d'âge assez jeune, respirent la joie de vivre.

 


Rapidement, la tranquille petite rue devient noire de monde (enfin grise... enfin bon... y'as trois personnes qui se baladent quoi !). Les Experts Riquewihr, bien qu'habitués aux scènes de crime les plus sanglantes, ne peuvent masquer leur horreur. L'un d'eux se presse pour aller vomir contre le mur... "ça ne va pas ?" lui demande un collègue. "Si, ça va aller, c'est juste cette odeur persistante de munster..." "Ah oui, c'est moche..." (spéciale dédicace à Djipi !).

Petite parenthèse pour aider les non Alsaciens de cet été à comprendre le jeu de mots précédent, il porte sur munster et moche... munster moche quoi...


Les Experts ont beau faire et refaire le tour de la scène de crime, ils n'y trouvent aucun indice...



La zone est balisée, à l'aide de panneaux et de cônes (de marque allemande, les cônes Ahsse, comme les ballots). Les Experts sont sur le point de remonter dans leur camion noir à vitres fumées lorsque l'un d'eux remarque un détail. Un indice qui avait échappé à tout le monde. Il faut dire que ce détail, vu sa taille infime, pouvait aisément passer inaperçu. "Regardez Chef" !



"Oh ! Mein Gott ! Un vélo !" "Mais, c'est un drame!" (ouh lala je reconnais que celui là c'est de la haute voltige pour le comprendre...)
Dotés de la dernière technologie en matière de prélèvement d'indices, les Experts s'approchent avec, à la main, une loupe et un sac plastique étanche ... Normal, vu l'endroit où se passe la scène...
 

Là, sur le vélo... Des miettes... Comme une espèce de brioche avec des raisins... Mais qu'est-ce que ça peut bien être...

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 19:00

Après un long moment d’inaction de notre tueur, et grâce entre autres à Interpol, nous avons retrouvé sa trace bien loin de son terrain de jeu habituel.

Effectivement il a décidé de quitter le VIETNAM pour L’ALSACE. Etrange comme destination, mais cela nous a été confirmé par Interpol par la découverte d’un nouveau corps avec  de grandes similitudes dans le mode opératoire de l’assassin. Ne comptons pas trop sur  sa tenue vestimentaire ni sur son discours  pour le repérer car il est trop intelligent pour se faire attraper de la sorte, de plus comme le dit un vieux proverbe Tibétain « L’habit ne fait pas le moine » de plus «  le Viet Ment » !!! ou lala ! elle est tirée par les cheveux celle la !

En ce qui concerne la nouvelle victime toujours pas beaucoup d’indices, c’est un homme mort par strangulation à nouveau, mais visiblement notre tueur aurait changé d’arme. Il n’utilise plus de torchons ni de serviettes mais une nouvelle arme qu’il a dû trouver sur place et qui semble intriguer les enquêteurs. Le cou de la victime présente plusieurs marques comme des stries …



...comme on dit en Alsace « Il a le cou Glof !!! » ( Désolé ! ) .


Interpol a donc décidé de faire appel aux  :              « EXPERTS RIQUEWIHR » pour essayer d’élucider ce nouveau meurtre et surtout tenter d’arrêter ce tueur.

( transition quand tu nous tiens... Hein soso! ).

Partager cet article
Repost0
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 11:49

A l'aube du huitième jour, c'est donc un policier qui est devenu la huitième victime du tueur. Aucun indice supplémentaire ne vient s'ajouter à l'enquête en cours... Aucun ? Pas si sûr...

Venu du petit village voisin, un homme se présente au commissariat. Il se prétend témoin oculaire du meurtre. "J'ai tout vu M'sieur l'agent !"

Et il se met à raconter.

"J'allais à la ville en prenant le petit chemin le moins fréquenté, celui qui sent la noisette (Polo, si tu nous regardes, un petit hommage...)"


"J'ai vu un homme s'approcher du policier, par derrière, et l'étrangler à l'aide d'une serviette ou d'un torchon, je ne sais pas trop. Désolé, mais je ne vois pas bien clair et mes lunettes sont un peu Viet-uste (ouh lalala c'est même pas 2 dongs pour celui-là !)"

"Mais l'avez-vous vu, ce petit bonhomme au capuchon pointu ? (qui s'en souvient de celle-là ?)"

"Mieux que ça, M'sieur l'agent. Je n'ai pas sa photo mais, il s'est essuyé le visage après le meurtre tellement il avait chaud et j'ai récupéré son mouchoir. La marque de son visage y est incrustée. Mieux que le suaire de Turin : le suaire viet ! "


Aussitôt, toutes les troupes de police sont envoyées sur le terrain. Mais c'est la saison des pluies et la progression des troupes est difficile...


Persévérants, les policiers débutent tout de même leur enquête en interrogeant les passants... Peu nombreux dans les rues, vues les conditions météo. Enfin, ils tombent sur un Viet-errant mais, au moment de lui montrer la photo du tueur, horreur ! La pluie a tout délavé...
Impossible désormais de se servir du suaire viet pour identifier le tueur de la pleine lune...


(à suivre)
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 17:22
Avant la publication officielle du top 10 des Vannes à 2 Dong, voici une petite histoire réelle ou pas nul ne le sait...
Tout cela pour vous faire travailler un peu le cortex cérébral, alors après cette petite lecture à vos claviers messieurs-dames !!!


   L'histoire se déroule en plein centre ville d' Hô Chi Minh. Cela doit vous permettre de mieux imaginer le contexte et l'ambiance qui y règne.
A la nuit tombée un tueur en série sévit chaque soir de pleine lune, et ce depuis 7 lunes. Est-ce à cause du mythe de la pleine lune ou tout simplement pour avoir un peu plus de luminosité lui permettant d'agir dans les sombres ruelles d' Hô Chi Minh City, nous ne pouvons encore rien affirmer. La population commence à s'inquiéter quelque peu mais fonde beaucoup d'espoir sur la résolution imminente de cette affaire en raison de l'approche de cette 8ème lune, le chiffre 8 étant selon leur croyance porte bonheur. Toujours est-il qu'après chaque soir de pleine lune une victime a été retrouvée gisant sur le sol morte par strangulation. Après plusieurs analyses de la police scientifique locale il s'agirait d'une seule et même personne qui aurait commis ces 7 meurtres. Les indices retrouvés sur les différentes victimes ne laisse aucun doute à la police sur l'arme utilisée , il s'agirai d'un torchon tout ce qu'il y a de plus ordinaire, en coton blanc avec des broderies rouges.

Etrange...

Tout cela me laisse à penser que ce tueur en série qui étrangle avec un torchon ne sait  plus où il en est.
Ne confond-il pas les torchons avec les Serre-Viets ?

Et même pire, il ne fait peut être même plus la différence entre les Viets

et les sots Viets tout simplement parce qu'il aime les moches cous !


Oh la vache ! Tout ça pour ça !
Maintenant à vous de jouer !!!
Partager cet article
Repost0